Ateliers de yoga

Pourquoi des ateliers ?

Ce que j’appelle les “ateliers de yoga” sont des moments privilégiés une occasion de prendre le temps. Un temps pour soi, un temps pour approfondir les pratiques du Hatha yoga, que nous abordons en cours hebdomadaire ensemble ou que vous avez déjà rencontrées dans votre cheminement.

Les ateliers durent 3h, ils mêlent théorie et pratique du hatha yoga (tradition natha) ainsi que du yoga nidra.

À chaque atelier mensuel nous approchons une nouvelle thématique, que nous explorons à travers des exercices de postures, de souffles, de concentrations, de mantra… Toutes ces techniques permettent de relâcher les tensions du quotidien. Ainsi nous pouvons nous ouvrir plus aisément à un état de relaxation profonde, nous embarquons alors en yoga Nidra, pour un voyage intérieur au cours duquel de profonds changements peuvent s’initier.

 

ateliers_mensuels yoga hatha nidra cahors

Le programme change tous les ans

A titre d’exemple voici le programme de la dernière saison :

Septembre : Les trois corps -les kosha-

Dans la tradition yogique on considère que l’être humain est
constitué de (au moins) trois corps : physique, énergétique, et mental
qui s’imbriquent. A travers les pratiques de hatha yoga et de yoga
nidra, nous allons
agir sur le corps, la respiration, les émotions, le mental et sur tout cet ensemble qui nous caractérise… Pour bien s’en saisir il nous faut développer plus de conscience. C’est en venant habiter notre corps, à l’écoute de nos perceptions et sensations que nous allons progressivement ressentir en nous-même le flux de l’énergie que nous ouvre chaque posture et chaque souffle. C’est dans cet état de con-centration que nous repéreront les pratiques qui nous mènent à l’équilibre mental et qui nous aident à développer une relation corps-esprit harmonieuse.

 
Octobre : Les canaux d’énergie -les nadi-

Il paraît que l’énergie vitale nous anime… qu’entend-on
par « énergie vitale » ? comment circule-t-elle en nous ? Pour le
comprendre, durant cet atelier nous étudierons les 3 principaux canaux d’énergie à travers l’exploration des nadi ida, pingala et sushumna. Nous observerons nos ressentis dans les postures, souffles, gestes, et visualisations. Puis nous visiterons avec le yoga nidra la subtilité de cette trame énergétique élargie.

 
Novembre : Les centres d’énergie -les chakra-

Les chakra sont des zones du corps où se croisent des canaux d’énergie, leur ressenti est subtil. Nous évoquerons quelques points théorique pour mieux les cerner de façon intellectuelle, puis nous tenterons de nous y relier de façon plus intuitive. En développant cette écoute de soi, nous pourrons alors peut-être constater que c’est avec tout le corps que nous percevons, pas seulement avec la tête !

 
Janvier : Le feu de la transformation

Ce motif universel d’alchimie intérieure qu’est le feu symbolise la force
de transformation de l’existence. Le feu nous donnerait l’énergie de
traverser avec facilité les épreuves qui sont les nôtres, mais il
nécessite pour cela d’être canalisé. De façon globale nous tenterons d’identifier nos tendances, nos forces et nos faiblesses, où se trouve le feu dans nos fonctionnements. Puis nous nous concentrerons sur le feu ardent du ventre qui nous aide à digérer ce que l’on ingère, et sur le feu plus subtil de la gorge et son impacte sur le métabolisme. Des pratiques qui embrasent, libèrent, allègent parfois et qui surtout entretiennent la santé physique, émotionnelle et mentale.

 
Février: Le centre d’énergie de la base -Muladhara chakra-

Le mot Muladhara est formé de deux noms sanskrits: mula, racine ou
fondation, et adhara, support ou soutien. Muladhara, c’est donc « ce qui soutient l’enracinement ».
Cette force stabilisatrice peut se cultiver. En nous reliant aux qualités de ce chakra, à ses correspondances symboliques, à des postures qui harmonisent son fonctionnement, nous venons renforcer nos potentiels et notre capacité de confiance. Quand le chakra de la base est équilibré nous nous sentons centré, ancré, même dans des circonstances déstabilisantes, nous avons le sentiment d’être en sécurité et à notre place.

 
Mars : Le centre d’énergie du coeur -Anahata chakra-

Le chakra du cœur est le point d’équilibre entre tous
les chakras : il est en effet situé au milieu du corps, entre les trois
chakras inférieurs, rattachés au corps physiques, et les trois chakras
supérieurs, rattachés à l’esprit. Le chakra du cœur est au centre de l’expérience duelle, il relie la terre et le ciel, le haut et le bas, il est au centre de tous les mouvements de la vie et aussi de son immobilité… Et si du cœur venait l’union des opposés, la paix avec soi-même ?! Pour favoriser cette harmonie nous tenterons de nous créer un espace, à travers les postures du corps physique, les souffles énergétiques et les visualisations mentales, une zone du plus grand calme.

 
Avril : Le centre d’énergie du front -Ajna chakra-

Souvent connu sous le terme de troisième œil, ajna chakra en sanskrit signifie littéralement « centre de commande ». Peut-être tire-t-il ce nom de son lien avec le cerveau,
chef d’orchestre de notre fonctionnement, il contrôle aussi du mental.
Véritable 6ème sens qui traite et répond aux messages de nos cinq sens,
il peut parfois nous conduire à des compréhensions au-delà de toute réflexion rationnelle, il est au centre de ce que l’on nomme l’intuition.

 
Mai : intériorité (im)mobilité

S’observer en mouvement, être présent dans les postures, ainsi nous faisons l’expérience de soi à travers le corps, à travers le souffle, à travers le mental. C’est cet état d’attention particulier, ce temps que l’on s’offre, qui ouvre l’accès à l’intériorité et enrichit tout notre être.

 
Juin : Verticalité

Se relier à la symbolique universelle de l’axe vertical, l’axis mundi qui traverse les mondes, union de la terre et du ciel, du monde matériel au monde divin, ainsi nous approchons le plan concret du corps au plan subtil de la conscience. Nous tenterons de nous centrer et afin de percevoir en soi cet axe vital. Nous viendrons l’incarner dans les postures et à travers le souffles, les mudra, et les visualisations associés. Ainsi nous animerons, stimulerons, et libérerons le passage de l’énergie dans la sushumna, et au delà en nous reliant au Grand Tout…